Mise en bouche

De ses lèvres fraîches, il caresse la cacophonie colorée.

Ce repas n’est que le reflet empoissonné du choc feutré.

Harmonieuse et enivrante, la main dessine le contour de ses courbes.

La photographie exquise de ces corps carillonne subtilement.

Dans la douce clarté, la puissance des gestes prête l’oreille pour une parfaite dégustation.

Un charivari intérieur se dégage des draps moelleux et savoureux.

L’effleurement lié au crépitement aromatique assaisonne la vigie dressée.

Palper, flairer et admirer dans une insatiabilité grave.

Aucune cécité pour la langue tenace qui frôle mélodieusement les formes.

Point de lunette lors de cette collation pétillante à la senteur dure.

Le tintamarre hypnotique se répand glacé et piquant.

Massage inspirant telle une berceuse d’un appétit lumineux.

La perception des papilles épie l’essence sensible.

Un dernier coup d’œil, et elle se délecte dans un grésillement intense et satiné.

Crédit photo : Jeremy Bishop sur unsplash