Amèrement fruité

À travers la vitre, elle contemple la froide et pluvieuse nuit.

Amère, elle a vu rouge. Tout éveil à la lumière apporte son lot de noirceur, pense-t-elle.

Est-ce que cela justifie son acte ? Serait-ce une explication ?

Le bureau est plongé dans le noir. Seule la blancheur des mots du néon d’en face éclaire la scène. Dans cette froide lumière, la cerise sur le gâteau se retourne et regarde son œuvre.

Du tiroir à double fond s’évadent des gouttes.

Sans bruit, elles roulent, glissent et s’écrasent en une flaque au goût de fraise rouge.

Crédit photo : Kobby Mendez sur unsplash