Cet étrange couple rose et jaune

par Clemence

Dans la nuit noire et ventée, une femme masquée coure devant la gare. Sa robe rose pâle claque contre ses jambes nues et bleuies par le froid. Trop fin, son vêtement n’offre qu’une protection illusoire contre les bourrasques.

Derrière elle, émaciée et hautaine, la girafe trottine. Dominant le monde, elle lui donne les instructions pour se diriger. «Quel drôle d’animal de compagnie », pensent les voyageurs éberlués devant cet étrange couple.

De stupeur, une mère en lâche le biberon qu’elle tentait de donner à son fils. A sa droite, le monsieur à moustache et au chapeau melon n’a rien vu. Il poursuit précipitamment son chemin et, sans faire attention, glisse sur la brosse à dent tombée du grand sac informe accroché autour du cou de la girafe. « Saperlipopette ! » Le voilà les quatre fers en l’air à rouspéter. Le binôme s’arrête net dans sa course. « Mon amour, récupère vite ton ustensile, le théâtre n’attend pas », crie la femme frigorifiée.

De la gare à la cathédrale, il est impossible de ne pas les voir. Cet étrange couple rose et jaune détonne dans la nuit noire.

Ce site utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter En savoir plus

id felis leo. massa consequat. Phasellus velit, dapibus odio Aenean fringilla