Et puis tout s’éclaire

Il y avait quelque chose d’hypnotique dans le flot de la cascade. Le grondement rythmait les battements de son cœur.

Dans le fond, il jouait de la guitare. Une enveloppe sonore toute douce qui accompagnait sa détente alors qu’elle se remettait de ses émotions.

Doucement, son souffle ralentissait et reprenait un rythme normal, le boum boum de son cœur se faisait de moins en moins fort.

Les croiser lui avait fait une belle peur.

Peut-être était ce dû à son imagination, aux histoires qu’on lui avait racontées. Mais elle avait couru en descendant la montagne. Les racines prenaient ses pieds aux pièges, les branches lui griffaient le visage et les bras. Pressée de s’éloigner de ces quatre hommes armés et habillés en treillis, elle avait continué sans baisser le rythme.

Elle ne pourrait les reconnaître.

La montée d’adrénaline causée par la rencontre avait obscurci sa vision et il ne lui restait qu’un souvenir flou du visage des hommes.

Assise au bord de la cascade, elle reprenait vie et le calme l’envahissait doucement.

Crédit photo : Jared Erondu sur unsplash