Voici ce qui est possible quand nous repoussons nos limites

par Clemence

En juillet dernier, je me suis offert une semaine à Hawaii pour participer à une retraite Ecriture & Yoga. Cette retraite organisée par l’écrivain américaine Alexandra Franzen a été l’occasion de rencontrer de supers femmes du continent Nord-Américain et de partager avec elles de belles expériences.

Ecrire était bien sur le leitmotiv de la semaine. Mais pas uniquement. Après un cours de Hula (danse Hawaïenne), nous nous sommes arrêtées au bord d’une plage connue pour ses tortues. De fait, à peine sorties de la voiture, nous en avons aperçu une qui se baladait tranquillement dans les eaux peu profondes du bord.

Ni une, ni deux, Danielle (une des membres du groupe) se tourne vers l’une d’entre nous et lui demande de prendre ses affaires. Et la voilà dans l’eau, en moins de temps qu’il ne faut pour le dire.

Nous nous sommes toutes regardées un peu éberluées. Wow, venait-elle juste de grimper les rochers pour aller se baigner toute habillée avec la tortue ? 🐢

Nous étions sur le bord à l’observer. La tortue s’approchait doucement d’elle. Elle la laissait venir sans la brusquer. Le sourire sur ses lèvres et le pétillement dans ses yeux ne laissait place à aucun doute. Elle vivait l’instant intensément.

Nous nous sommes regardées : mais pourquoi donc ne pas vivre ce moment exceptionnel et le partager ensemble ? Allions nous rester sur le bord à la regarder ? Allions nous passer à côté d’une expérience extraordinaire ? Certes nous avions les excuses : pas de maillot de bain, pas envie d’abimer nos vêtements, déjà eu l’occasion de nager avec des tortues, un peu la flegme, …

Puis, petit à petit chacune d’entre nous est entrée dans l’eau.

Cela a été merveilleux. Non seulement, ce sont trois tortues qui nous ont rejoint et qui ont nagé autour de nous mais nous avons échangé quelque chose de fort toutes ensemble. Beaucoup d’émotion, des larmes, des rires, de l’émerveillement.

Nous sommes ressorties trempées mais heureuses, vivantes et pleine d’entrain. 😃

Merci Danielle de nous avoir rappelé à quel point il est bon de garder sa spontanéité d’enfant et de ne pas rester sur le bas-côté de la vie.

Combien de fois l’avons nous fait ? Se dire, “une prochaine fois”, “peut être un jour” et au final passer à côté de beaux moments. Penser après coup, “ah c’est dommage j’aurais dû…”

Peut être est ce :

  • Dire un je t’aime à une personne qui compte pour vous,
  • Lancer ce site internet pour écrire et partager ces expériences 😉,
  • Prendre ce billet d’avion,
  • Quitter ce job qui ne nous épanoui pas,
  • Ou simplement s’offrir un café dans un bel endroit.

En fait écouter cette petite voix d’enfant pleine de fraîcheur et de spontanéité qui nous veut du bien.

Facile à dire me répliquez-vous.

Oui bien sûr ce n’est pas évident. C’est stressant, effrayant même parfois. Tester quelque chose de nouveau n’est jamais simple.

Je suis sûre que chacun d’entre nous se rappelle une situation dans laquelle nous avons affronté une dose d’excuse nous encourageant à ne pas y aller. Et pourtant. Pour une raison x ou y nous nous sommes lancés. La peur passée, n’était ce pas fantastique ? N’avons nous pas appris un peu plus sur nous-mêmes? Repoussé nos limites et agrandi notre zone de confort ?

Commençons doucement. Ce n’est jamais facile mais si nous ne nous lançons pas à un moment donné, cela restera toujours compliqué et nous resterons sur le bas-côté de notre vie à regarder les autres profiter.

Avançons à petit pas.

🌺 Essayez cette semaine, ce mois-ci et dites-moi quel a été votre petit pas.

Ce site utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Accepter En savoir plus

id ante. odio Curabitur ut facilisis consequat. mattis dolor. Praesent dapibus sit